Montreal Classic IDFA 2012 - Résumé : troisième partie

31 mars 2012 – Montreal Classic IDFA – La bataille avant le verdict

Pour cette partie les photos parlent plus que les mots mais ces quelques lignes vous permettront d'avoir quelques détails et ressentis supplémentaires.

La catégorie Open bodybuilding compte 8 athlètes répartit entre les "lightweight" et les "heavyweight"

En "lightweight" nous sommes trois. Allignés en fond de scène, les poses sont appelées les unes après les autres. Quelques différences apparaissent avec les concours disputés auparavant. Les poses biceps cage et triceps sont exécutées des deux côtés et non celui que nous préférons et la pose dite "du plus musclé" compte dans les points accordés. Sur scène l'ambiance est à la bataille certes mais une bataille sous le signe du plaisir...celui d'être présent par passion. Les juges ne demanderont pas de comparaison particulière et de fait nous sommes invités à quitter la scène.

Un entracte permet aux spectateurs mais aussi aux juges de "souffler" un peu. C'est l'occasion pour nous d'aller parler avec le public ou les personnes qui nous suivent. Une amie et sa fille – Marie et Camille – ont fait le déplacement depuis Québec. Elle me font partager leur ressenti et attendent le verdict avec impatience. Je tiens elles aussi à les remercier sincèrement pour leurs encouragements.

Le retour sur "les planches" se fait en soirée. Une fois de plus en fond de scène, nous sommes appelés un par un afin d'effectuer un "posing" libre. Contrairement à d'habitude la musique nous est imposée et du coup nous devons improviser, enchaîner des poses pour nous mettre au mieux en valeur.

Après délibération les juges rendent leur verdict...je suis premier de ma catégorie. Un sentiment de joie m'envahit mais aussi la pensée d'une nouvelle bataille imminente, celle pour gagner le toute catégorie synonyme d'obtention de la carte Pro IDFA.

Cette bataille je la mène contre Marc Marcoccia vainqueur heavyweight et pesant plus de 40 livres (20 kg environ) que moi. A deux sur scène nous nous mettons en feux pour être au top. La fatigue se fait sentir, les muscles tirent de plus en plus, la gorge est de plus en plus sèche...comme à chaque concours, tenir, tenir pour ne rien regretter. Jusqu'au bout dans la préparation, jusqu'au bout dans la compétition.

Les juges saluent nos physiques et notre condition mais comme ils disent "un choix doit être fait" et un vainqueur déclarer. Quelques secondes les yeux fermés et une fois de plus mon nom est prononcé. Explosion ou implosion en tout cas tout tremble. Un sourire, des bras qui se lèvent, je suis tout simplement Heureux.

"Simplement Heureux", car après les mots ne suffisent pas pour décrire ce courant ressenti.

La remise des trophées, les photos et les remerciements se font à la suite. Après quelques minutes un officiel vient me chercher pour le contrôle anti-dopage. Un contrôle qui durera 45 minutes et qui donne toute crédibilité à une telle fédération.

Au retour du contrôle je prend le temps de saluer et de remercier les personnes encore présentes sur place. Il est 22h30, la fatigue se fait sentir il est temps de rentrer à l'appartement. Le temps de revenir, de faire le nécessaire pour enlever le tan, ce sera 01h00 – du matin dimanche – mon heure de couché

La bataille du Montreal Classic IDFA 2012 prend fin. Une fin victorieuse synonyme de reconnaissance du travail accompli.

La prochaine mise à jour concernera cette reconnaissance en essayant d'y mettre quelques mots.

Les photos sont au chapitre Photo : IDFA – Montreal Classic 2012


http://www.nutrition-outlet.org/



18/04/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 169 autres membres