Quelles sont les différentes méthodes pour soigner et guérir les TCA?

0 appréciations
Hors-ligne
:b0: Coucou je voudrais lancer un sujet sur: Les différentes méthodes pour soigner et guérir les TCA
Je ne sais pas si c'estpossible mais je tente.
Au fait,j'en profite pour faire un ptit coucou à Winnerpedro
Bises à tous et à toutes.
Pascalou. :pap:
Pascalou

0 appréciations
Hors-ligne
:b0: Pascalou,
tu as bien fais de poser la question.

Je pendrai le temps de te répondre la semaine prochaine car en ce moment c'est un peu :pointex:

Au passage, content pour toi que ta fille est acceptée le suivi.

Dernière modification le 17-09-2008 à 12:22:05

Dernière modification le 17-09-2008 à 12:47:10
Si tu connais le Nadir alors dis toi que le Zénith n'est pas loin

0 appréciations
Hors-ligne
:sol: Bonsoir !
Pascalou, ce sujet est très intéressant !
Il y a plusieurs "moyens" d'aider les personnes anorexiques à prendre la direction de la guerison. Cela dépend de chaque individu, de son vécu, de l'"intensité" de la maladie, de sa durée... Souvent, l'aide par un thérapeute est précieuse, ainsi que toutes les méthodes qui permettent au malade de se réapproprier son corps. Quand le malade est en danger, l'hospitalisation avec un contrat de poids est la méthode la plus "radicale" dans le sens ou on met cette personne en "lieu" "sur" afin de lui "sauver la vie". Mais cela n'est pas toujours une réussite sur le long terme...
L'amour peut aussi aider, le sport, l'implication dans une association ou dans un métier auprès des animaux...
En tout cas, il n'y a pas de recette magique. C'est une maladie grave, dont on ne sort que si et seulement si on arrive à le décider, mais avec l'aide d'un tiers (médecin, famille, amis, sport, etc).
Une guérison est longue, et souvent, le vide laissé par la maladie doit être comblé.

Voila une très brève réponse, Pedro apportera une réponse bien plus complète.

Bonne soirée !
Drinou
Drinou.

0 appréciations
Hors-ligne
Chacun apportera sa réponse, :b2: d'avoir commencé Drinou.
Si tu connais le Nadir alors dis toi que le Zénith n'est pas loin

:b0: Coucou,merci pour ta réponse

Drinou,j'attends les autres commentaires sur

cette question avec impatience.

Allez,toutes et tous à vos claviers!

Bises à tous et à toutes sur le forum.

Pascalou.

0 appréciations
Hors-ligne
:b0: Pascalou et toute personne qui lira ces lignes.

Le forum est bien parcouru mais peu de monde y intervient. C'est un choix de laisser cet espace libre pour les discussions de chacun ou toute personne qui sent un besoin de vider ce qu'elle a en elle

Pour répondre à ta question Pascalou je dirai que c'est fonction du malade.

Comme l'a écrit Drinou l'hospitalisation est souvent utilisée avec la plupart du temps un éloignement de la famille. L'équipe médicale fixe un contrat avec le malade. Hospitalisation surtout à voir comme protection plus que comme enfermement même si cela ne saute pas aux yeux et j'avoue avoir encore aujourd'hui un double regard sur cette méthode.

Personnellement je trouve que l'éloignement de la famille est trop systématique. Pour le contrat de poids c'est le principe de la carotte. Résultat le malade se fixe plus sur son poids pour sortir de l'hôpital que sur la réflexion de savoir pourquoi il est anorexique. Le traumatisme n'étant pas levé lorsque le malade sort il rechute souvent rapidement.

Je connais des personnes qui sont passées par l'hyptnose. Ne sachant pas comment cela fonctionne je n'émets aucun avis. Je pense juste qu'il faut savoir rester vigilent vis-à-vis de ces pratiques car le malade est déjà très fragile et il peut y avoir un risque d'aggraver la situation.

Outre un thérapeute l'entourage a un rôle dans le traitement des TCA. Même si le malade se braque souvent il n'en reste pas moins que l'amour que lui porte ses proches est un tuteur essentiel voir indispensable pour son avancée vers le mieux être.

Pour rejoindre Drinou "guérir" de l'anorexie ou de tout autre TCA ne se fait pas en prenant un sirop ou un quelconque comprimé. Le chemin est long et semé d'embûches. Parfois des périodes fastes et positives d'autres fois des périodes laborieuses et négatives. L'entourage ne doit jamais baisser les bras car bien souvent il souffre autant voir plus que le malade car il se sent impuissant.

Guérir de l'anorexie dépendra avant toute chose du malade et de sa volonté de s'en sortir avec pour point incontournable et impératif le fait de se reconnaître malade.

Merci pour ta questions Pascalou, exprime toi ici sans retenue si cela peut te faire du bien.

Dernière modification le 26-09-2008 à 14:21:29
Si tu connais le Nadir alors dis toi que le Zénith n'est pas loin

0 appréciations
Hors-ligne
Je suis tout à fait d'accord avec Drinou. Il faut "décider" de s'en sortir... Mais combler le vide laissé par la maladie reste toutefois très difficile! C'est un peu comme réapprendre à vivre, suite à un long coma. Sans aide, sans soutien, voire sans amour, une guérison "complète" demeure très hypothétique. Bien à vous. :pap:
nicolas

0 appréciations
Hors-ligne
Merci Nicolas, à travers tes lignes nous ressentons ton émotion :pap:
Si tu connais le Nadir alors dis toi que le Zénith n'est pas loin

0 appréciations
Hors-ligne
Coucou,me revoilà,

Je n'ai hélas pas de bonne nouvelle au sujet de ma fille.Elle a annulé son 3ème RDV avec la spychothérapeute pretextant les révisions pour le BP Esthétique et me disant au tél qu'elle reprendrait RDV fin Octobre.
Elle m'a dit qu'au cours du 2ème RDV la psychothérapeute lui a posé et reposé les mêmes questions,ma fille lui a demandé pourquoi tjrs ces mêmes questions et elle lui a répondu qu'elle attendait d'autres réponses de sa part.
Je pense que comme ce n'est pas ma fille mais moi qui ai pris l'initiative de prendre RDV avec une psychothérapeute,elle n'était certainement pas prête et a accepté le RDV pour me faire plaisir.J'ai essayé de faire ce que je pensais le mieux pour elle mais cà n'a pas marché malheureusement.Mais je ne baisse pas les bras,par contre je ne téléphone plus à droite à gauche pour savoir comment elle va,je ne fais plus l'espionne,je n'aime pas cà.Je préfère lui demander de vive voix,de toute façon au ton de sa voix j'entends si elle va bien ou pas.Il y a 1 semaine elle m'a dit qu'elle en avait marre du Nord et de toute la famille du côté de son père,et m'a dit qu'une fois son diplôme en poche elle aimerait que je l'aide à chercher un appart près de chez moi en Haute-Saône.
Je lui ai dit ok et de m'en reparler le moment venu.
Je la trouve très souvent énervée qd je lui téléphone,et j'ai l'impression qu'elle est à bout de forces,elle est bien fatiguée,elle me l'a dit avant hier.
Je suis sûre qu'elle manque de tout,niveau alimentation. Et qu'elle ne tient que par les nerfs;c'est ce que lui avait expliqué la psy au cours du 1er RDV.Mais que faire?je ne sais pas.A part être là,même loin,et lui dire que je l'aime,que je suis là si elle a besoin de moi,je ne sais pas...
Elle a 6 semaines de congés à prendre et sa patronne ne veut pas lui en donner 1 en ce moment.Pourtant elle lui a dit qu'elle en avait bien besoin,pour réviser pour le BP et parce-qu'elle est très fatiguée.
Je lui ai dit de se mettre en maladie si elle ne veut pas lui donner sa semaine,mais elle hésite.
Voilà,je me suis racontée et c'est vrai que cà fait du bien.
Bises.
Pascalou.
Pascalou

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Pascalou,

Je suis désolé pour ta fille. Son état me rappelle le mien il y a quelques années... J'ai eu la chance extrême de m'en sortir, malgré la quasi absence de soutien de mon entourage (j'entends par soutien: écoute, compréhension et intérêt pour la personne malade). Tout ce que je peux te dire, c'est qu'il faut absolument rester en contact avec ta fille, ne SURTOUT pas la culpabiliser (elle se fait déjà assez de mal elle-même) et ne pas hésiter à prendre contact avec d'autres psychologues ou médecins, voire d'ancien(ne)s malades qui s'en sont sortis. Une aide médicamenteuse (antidépresseurs) peut être aussi bienvenue. Je reste à ton écoute si tu as besoin de parler.

Dernière modification le 07-10-2008 à 10:47:06
nicolas

0 appréciations
Hors-ligne
Coucou Nicolas,merci pour ta réponse.
Y a toujours pas de nouveau pour ma fille,j'ai pris des renseignements par tél et j'ai trouvé un hopital à Lille où il y a un service où on s'occupe d'aider les gens qui ont des TCA.On peut prendre RDV pour une consultation externe.J'ai pris les coordonnées tél et adressemais je ne les ai pas encore données à ma fille.
Cette fois je vais la laisser décider seule.
Moi j'ai une bonne nouvelle!!!
J'ai trouvé un travail pour 3 ans pour la construction du TGV Rhin-Rhône en Haute-Saône,là où j'habite depuis fin Août/08.
Je serai Assistante du Directeur de projets.
Enfin cà bouge!!!
Ma fille aura les résultats pour son BP bientôt,j'espère qu'elle aura son diplôme.
Le Nord me manque et mes filles encore plus;je les ai souvent au tél mais cà ne remplace pas...
Je préférerais être pas loin d'elles.
Mais c'est la vie...
Et comme dirait cette brave soeur Emmanuelle,Iallah...enfin je crois que c'est celà...
Bises à toutes et à tous et à Winnerpédro.
Pascalou.
Pascalou

0 appréciations
Hors-ligne
:b1: Pascalou,

C'est une bonne démarche d'avoir trouvé une structure à Lille mais garde en tête que c'est ta fille qui doit être motivée et non pas toi. Je sais que ce n'est pas facile à admettre pour une mère mais malheureusement telle est la situation.

Tu as tout à fait raison d'écrire "cette fois je vais la laisser décider seul"

Pour la bonne nouvelle, félicitations :champ: je te souhaite beaucoup de bonnes choses dans ta vie professionnelle :coupe:

Je n'ai pas d'enfants mais comprend ton manque vis-à-vis de tes filles...courage

Je t'embrasse à mon tour
Si tu connais le Nadir alors dis toi que le Zénith n'est pas loin

0 appréciations
Hors-ligne
:b2: Coucou Winnerpédro,merci de me répondre,c'est gentil,vous êtes tous et toutes très gentils sur le forum et cà fait du bien.
Malgré ma fille qui ne se soigne pas,moi je vais bien,je me fais du soucis pour elle,bien sur,mais je vais mieux que quand j'ai appris qu'elle souffrait de TCA il y a 2 mois.
Je ne m'habitue pas, :pap: loin de là,mais j'ai compris que si j'étais heureuse de mon côté,elle irait sûrement mieux de son côté.
Elle a regardé l'émission du 6/10 dans laquelle tu as parlé des TCA mais elle ne m'en a pas parlé,alors je n'en ai pas parlé non plus.Je la laisse tranquille tout en lui demandant quand je l'ai au tél si elle va bien.
L'autre fois je lui ai quand même demandé si cà allait mieux du côté alimentation;elle m'a répondu que non,c'était toujours pareil.
Donc pas de changement,mais cà ne m'étonne pas puisqu'elle ne va plus voir la psychothérapeute.
Je me rends compte que j'ai crié victoire trop vite,mais je ne perds pas espoir,j'y crois toujours...
Heureusement que ce forum existe,merci Winnerpédro de l'avoir fait naître,c'est un endroit magique,je n'y viens pas souvent,juste quand j'en ressens le besoin,et cà fait du bien.
Je vous fais de grosses bises à toutes et à tous et je vous envoie plein de courage pour l'avenir.
Pascalou. :pap:
Pascalou

0 appréciations
Hors-ligne
Les réponses ne sont pas toujours immédiates mais arrivent toujours à un moment et après tout c'est ce qui compte

Content de savoir que tu vas mieux malgré un éloignement de tes filles qui te pèse...courage

Pour un thème de discussion comme l'anorexie surtout laisse la aborder le sujet. Reste en retrait sur ce thème car c'est source de "conflit" garantie.

La victoire ce sera d'abord la sienne. Tu crois en elle et c'est beaucoup car elle le sentira à un moment ou à un autre mais il faudra surtout qu'elle croit en elle car comme tu le sais maintenant, elle sera seule avec elle même dans certaines prise de conscience :pap:

Le forum un endroit magique? Je ne sais pas mais si tu t'y sens bien et en confiance alors c'est le principal :ok1:
Si tu connais le Nadir alors dis toi que le Zénith n'est pas loin

0 appréciations
Hors-ligne
Merci pour tes conseils Winnerpedro,ils me sont précieux et je vais les suivre.
La vie suit son cours...
J'ai eu ma fille au téléphone hier midi et elle m'a dit qu'elle était très fatiguée,ce n'est pas la première fois qu'elle me dit celà et cà m'inquiète.Elle me dit que souvent elle est déjà couchée à 20H30.
Elle n'a plus de cours à réviser,donc moins de fatigue normalement,alors je pense qu'elle ne s'alimente pas correctement,malheureusement...
Bises à tous.
Pascalou.
Pascalou

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour àtous,
rares sont mes interventions mais je voudrais expliquer quelques chose à Pacalou, du moins essayer. La souffrance morale dans ces cas là fait partie de nous, comme une gangrène. Si on nous dit qu'il faut nous amputer d'un bras ou d'un jambe pour aller mieux, on en pas envie, c'est quand même un bras ou une jambe en moins, même malade. Petit a petit on se fait à cette idée et on ampute et on apprend vivre sans le membre en question. Et au final on s'aperçoit qu'on apprend à vivre différemment. Mais mieux. La démarche n'est certes pas facile (je suis placée pour en parler je crois) mais comme le disent Pierre et Nico, beaucoup de facteurs entrent en jeu pour la guérison. Dans mon cas l'amour est un puissant moteur. Mais il y en a d'autres. Le tout est de ne pas baisser les bras. Jamais. Même quand la tentation est grande. Comme le dit l'adage, 100 fois sur le métier remettre son ouvrage. Pascale, ne baisse pas les bras toi non plus, même si ta fille ne semble pas "réceptive". Savoir que tu continue à l'aimer et à la soutenir ne lui nuira pas. Au contraire. Se savoir aimée alors qu'on se déteste, se savoir acceptée alors qu'on se rejette, c'est chaque jour une brique de plus sur l'édifice.
Bien a toi.


Dernière modification le 02-11-2008 à 21:40:34
nina

0 appréciations
Hors-ligne
Merci Nina pour ta réponse.
Je ne baisse pas les bras et jamais je ne lacherai.
Je garde toujours espoir mais que cette maladie est triste et fait souffrir.
Ma fille va avoir 24ans en Février prochain,je me demande quand elle aura le déclic pour enfin se faire aider.
on se téléphone souvent,presque tous les jours pour parler de tout.
J'habite depuis fin Août/08 à 500km d'elle et c'est pas facile tous les jours d'être éloignée d'elle et de ses 2 soeurs.
Mais la vie est comme cà,qui fait qu'on s'éloigne parfois.Mais je les garde dans mon coeur mes filles et je les aime.J'espère bientôt pouvoir aller les voir...
Gardez tous l'espoir et l'envie de vous battre,cà vaut le coup.
Bises à tous et à toi Nina.
Pascalou.
Pascalou

0 appréciations
Hors-ligne
Nous gardons espoir avec toi Pascalou... :ff:
Si tu connais le Nadir alors dis toi que le Zénith n'est pas loin

0 appréciations
Hors-ligne
:b2: Merci Winnerpédro.
Bises à tous.
Pascalou. :pap:
Pascalou

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 169 autres membres