Le gluten dans notre alimentation par Charles Poliquin

 

Charles Poliquin est un préparateur physique canadien originaire d'Ottawa. Il a entre autres entraîné Donovan Bailey sprinter ayant détenu le record du 100 mètres et champion Olympique en 1996.

Il intervient lors de séminaires et publie de nombreux articles sur la condition physique en générale : nutrition, physiologie, traumatologie...

Vous trouverez ci-dessous un article concernant le gluten dans notre alimentation. Allergique ou pas nous sommes tous concernés.

"Le gluten est une protéine que l’on retrouve dans la plupart des grains et céréales consommés en Amérique et en Europe. La majeure partie du gluten consommée par vos clients provient des produits du blé, mais aussi de l’orge, du triticale, du seigle, de l’avoine et de l’épeautre. L’avoine est supposée être dépourvue de gluten, mais il arrive fréquemment qu’elle subisse une contamination croisée provenant du fait qu’elle est transportée dans les mêmes camions qui ont servis au transport du blé. Vous devez aussi savoir que les souches Américaines de blé ont la plus haute concentration en gluten au monde.

Le gluten a été identifié comme facteur de risques pour tellement de maladies qu’il est presque impossible de tenir un compte. Au moment d’écrire ces lignes, le milieu de la médecine fonctionnelle a isolé 55 maladies qui y sont liées.

J’ai choisi de vous présenter 12 des principales raisons pour éliminer le gluten de votre diète :

1. Le gluten produit de l’inflammation au cerveau. La réponse auto-immunitaire reliée à l’ingestion de gluten produit de l’inflammation dans les tissus du cerveau. Elle dépose un type de plaque qui interfère avec la bonne communication entre les cellules de l’encéphale. Le gluten est tellement néfaste pour le cerveau que je connais au moins une écurie de Formule 1 qui interdit à ses pilotes d’en consommer.

2. Le glutamate contenu dans le gluten tue les cellules du cerveau. Le glutamate est une toxine excitante, ce qui veut dire qu’il surexcite les cellules du cerveau, ce qui les endommage et peut même les tuer. Son port d’attache dans le cerveau est appelé le récepteur NMDA (N-Méthyl-D-Asparte.) L’excitation excessive de ce récepteur est liée à plusieurs désordres psychiatriques.

3. Le gluten est lié à l’autisme. Chaque client qui est venu me consulter pour aider son enfant autistique a constaté que l’élimination du gluten est le plus important facteur dans l’amélioration de l’état de ce dernier. Ils ont aussi constaté que le réintroduire par accident, comme par exemple manger un gâteau d’anniversaire chez un ami, va immédiatement causer une réapparition des changements comportementaux associés à l’autisme.

4. Le gluten est associé à l’ostéo-arthrite. Retirer le gluten de votre diète allège immédiatement la douleur causée par cette maladie.

5. La gluten peut causer la dépression. La réponse inflammatoire associée à la consommation de gluten peut causer des symptômes dépressifs. Si vous êtes sensibles au gluten, vous ne sortirez pas de votre état dépressif avant d’avoir régler votre problème physiologique, peu importe la quantité de méditation et de thérapie de la parole que vous faites. Réparer votre biologie est crucial avant de toute forme de psychothérapie.

6. Le gluten va diminuer l’activité de votre thyroïde. Il a été démontré que la sensibilité au gluten va négativement affecter votre thyroïde.

7. Prévention de la maladie céliaque. Pour développer la maladie céliaque, vous avez besoin de trois choses : 1) une prédisposition génétique 2) un déclencheur environnemental telle qu’une chirurgie, excès de stress, ou un virus 3) une diète contenant du gluten. Si vous éviter le gluten, vous ne développerez pas la maladie céliaque.

8. Le gluten aggrave les symptômes de la ménopause. Tous les praticiens de médecine fonctionnelle sont d’accord pour dire que l’arrêt de la consommation du gluten va dramatiquement diminuer la fréquence et la sévérité des symptômes traditionnellement associés à la ménopause, tels que les sueurs nocturnes, bouffées de chaleur, maux de tête, changements d’humeur et fatigue.

9. Le gluten est associé à une accélération du vieillissement. Le dermatologue Nicholas Perricone, par exemple, indique que l’inflammation provoquée par le blé accélère la formation des rides, et qu’éviter de consommer du blé aide la peau à régénérer plus vite et mieux.

10. Le gluten exacerbe les symptômes des maladies auto-immunitaires. Plusieurs études ont démontré qu’arrêter de consommer du gluten dans la diète diminuait de beaucoup tous les symptômes communément associés aux maladies auto-immunitaires.

11. Le gluten dissout l’émail des dents et cause la carie. La consommation de gluten a été reliée à une plus grande présence de caries dentaires et une érosion de l’émail

12. Le gluten a un impact négatif sur la composition corporelle. Lorsque quelqu’un cesse de consommer du gluten, les practiciens de biosignature notent une diminution immédiate des plis cutanés aux sites sous-scapulaire, mi-axillaire, ombilical et supra-iliaque. Cela est dû au fait que le gluten augmente dramatiquement le niveau d’insuline, ainsi que de cortisol puisqu’il est un puissant allèrgene, La combinaison de ces deux hormones causent une obésité centrale."

(source http://www.charlespoliquin.com/Blog/tabid/130/BlogID/12/Default.aspx )



25/03/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 170 autres membres